Charte d’éthique et de déontologie des membres de l’IPNC

Préambule

La vocation de l’Institut de Profiling et de NeuroCoaching (IPNC) est de former et/ou de réunir des professionnels motivés à mobiliser leurs compétences et moyens respectifs pour prévenir, contenir ou réduite les méfaits du stress, de l’anxiété de performance et de l’absence de repères dus à certaines formes d’angoisse tant au niveau individuel que professionnel.

Conscients que la sensibilité des informations qu’ils sont amenés à recueillir et à traiter, de la gravité de certains cas et des contraintes de l’entreprises, les membres de l’IPNC ont décidé de se doter d’une Charte Éthique. Elle constitue un référentiel relatif aux valeurs qu’ils s’engagent à respecter dans le cadre de leurs pratiques professionnelles respectives.

Indépendance

Les Neurocoachs membres de l’IPNC proposent des solutions et mettent en œuvre des moyens qui tendent à améliorer la réa­lisation des personnes et des entreprises. Ils n’exercent aucune pression, aucune pratique, aucu­ne influence – religieuse, politi­que, philosophique, sectaire – qui puisse attenter à l’intégrité des
personnes.

Intégrité

C’est elle qui fonde la confiance et la crédibilité accordées aux membres. Chacun d’eux exercera sa profession sans se laisser détourner par les obstacles rencontrés, ni se laisser influencer par quelque pression, compro­mission ou corruption d’où qu’elle vienne.

Objectivité

Les membres collectent, recueil­lent, évaluent les informa­tions et établissent leurs recommandations de manière impartiale, en toute indépendance, sans porter de jugements et sans privilégier les intérêts de l’une des parties.

Compétence

Chacun des membres applique et respecte les règles de l’art et la déontologie du métier. Il maîtrise et applique les connaissances et savoirs-faire requis pour réaliser avec succès la mission qu’il a acceptée. En ce sens, le Neurocoaching s’adresse à des sujets en bonne santé physique et men­tale et se limite à du coaching et du conseil.

Tous les Neurocoachs accrédités IPNC s’engagent à agir en actions complémentaires à la médecine et à la psychothérapie légale. Ils sont donc conscients d’apporter leur soutien-conseil à des personnes en bonne santé physique ou mentale et, dans le cas contraire, d’agir en complément d’interventions psychothérapeutiques, médicales ou chirurgica­les précises.

Dans le cas de coaching-conseil à des personnes qui ne sont pas en bonne santé physique ou menta­le, les Neurocoachs accrédités IPNC s’engagent à n’interrompre, en aucun cas, un traitement prescrit par un membre de l’Ordre des psychologues, du corps médical ou hospitalier.

Si aucune consultation médicale n’est en cours et en cas de doute sur cette santé physique ou mentale, les Neurocoachs accrédités IPNC doivent conseiller à leurs clients de consulter un membre de l’Ordre des psychologues, du corps médical ou hospitalier.

Légalité

Les membres de l’IPNC s’enga­gent à appliquer, dans leurs pratiques, les lois et règlements en vigueur. Les membres de l’IPNC s’engagent, en particulier, à n’appliquer aucun protocole de Neuro-Coaching sur des sujets d’âge inférieur à dix-huit (18) ans.

Confidentialité

Tous les membres de l’IPNC, s’astreignent au respect de l’anonymat et du secret professionnel à l’égard de tous les publics concernés par leur mission.

Une seule exception peut être faite au nom de l’assistance à personne en danger. Si un risque de burn-out ou des tendances suicidaires ou tout  autre cas limite était mis à jour dans le cadre de sa mission, les membres de l’IPNC s’obligeraient à prendre contact avec l’autorité médicale ou légale compétente pour lui signaler, sous le sceau du secret professionnel, les personnes qui lui paraîtraient objectivement dangereuses ou en danger.

Source